Projets de conservation volontaire

Bulletin annuel L'inf-eau

Destiné aux propriétaires forestiers signataires d’ententes de conservation volontaire, le bulletin d’information annuel L’inf-eau est produit afin de transmettre des sujets d’actualité en lien avec les milieux humides et forestiers. Il permet aussi d’informer les lecteurs sur les activités à venir de l’Agence.

Milieux humides

Depuis 2002, l’Agence Chaudière a mis en place un programme d’ententes de conservation volontaire auprès de propriétaires de lots boisés associés à un milieu humide forestier. Ce sont ainsi 82 milieux humides forestiers présents sur le territoire de l’Agence, totalisant une superficie approximative de 3 220 ha qui ont été sélectionnés et inventoriés (végétaux, poissons, amphibiens-reptiles, oiseaux, mammifères). Plus de 162 propriétaires ont ainsi été sensibilisés à l’importance de leur milieu humide et se sont engagés à le protéger par la signature d’une entente de conservation volontaire intégrée dans leur Cahier du propriétaire.

De ces 82 milieux humides protégés, 2 sont des forêts refuges dans lesquelles on retrouve des espèces possédant un statut particulier.

Un suivi quinquennal de ces milieux humides forestiers est offert aux propriétaires concernés. Celui-ci permet de dresser un portrait de l’évolution du milieu, de valider la présence de certaines espèces particulières et d’en recenser de nouvelles. Les résultats des suivis sont remis aux propriétaires dans un annexe du cahier du propriétaire.

Ces projets ont été réalisés grâce au soutien financier de la Fondation de la faune du Québec (FFQ), avec la collaboration de nombreux partenaires et bénévoles.

Exemple d’un cahier du propriétaire

Forêts à haute valeur de conservation

Au cours des étés 2017 et 2018 l’équipe de l’Agence Chaudière s’est mise à la recherche d’écosystème forestiers exceptionnels (EFE) sur son territoire. Neuf écosystèmes totalisant 153 hectares ont été retenu ! Quatre de ces écosystèmes sont des forêts anciennes qui pourraient éventuellement obtenir le statut d’écosystème forestier exceptionnel. Quant aux autres forêts, bien qu’elles ne présentent pas toutes les caractéristiques nécessaires pour obtenir un statut officiel d’EFE, elles montrent un grand intérêt pour leur conservation, que ce soit par leur valeur patrimoniale ou par la présence d’espèces possédant un statut précaire. Enfin, un cahier du propriétaire ainsi qu’un panneau d’identification, unique pour chaque milieu, ont été produit et remis aux 13 propriétaires impliqués.